Fil d'Ariane

Basilique Saint-Pierre-et-Paul de Vyšehrad (Bazilika sv. Petra a Pavla na Vyšehradě)

Toutes les heures, le site de Vyšehrad vibre au son du carillon de son église, laquelle a subi de nombreuses restaurations depuis sa fondation, il y a près de 900 ans. C’est en 1903 que la dernière a été achevée, donnant à l’église son aspect néo-gothique actuel. Les intérieurs de l’église sont richement décorés de fresques figuratives dans le style Art Nouveau. Dans la salle du trésor, les visiteurs peuvent voir exposés les bijoux et des tissus rares appartenant au Chapitre de Vyšehrad.

Basilique Saint-Pierre-et-Paul de Vyšehrad (Bazilika sv. Petra a Pavla na Vyšehradě), Štulcova, Praha 2 - Vyšehrad, 128 00
Site Internet: http://www.kkvys.cz, e-mail: info@kkvys.cz
tél.: +420224911353, +420602495518

Horaires d'ouverture

Novembre – Mars

lundi
10.00 – 17.00
mardi
10.00 – 17.00
mercredi
10.00 – 17.00
jeudi
10.00 – 17.00
vendredi
10.00 – 17.00
samedi
10.00 – 17.00
dimanche
10.30 – 17.00

Avril – Octobre

lundi
10.00 – 18.00
mardi
10.00 – 18.00
mercredi
10.00 – 18.00
jeudi
10.00 – 17.30
vendredi
10.00 – 18.00
samedi
10.00 – 18.00
dimanche
10.30 – 18.00

Prix de l'entrée

Plein tarif

50 CZK

Tarif réduit

30 CZK

Tarif familial

100 CZK

OFFICE CATHOLIQUES RÉGULIERS

  • dim. 9.00
  • jeu. 18.00

SALLE DU TRÉSOR
Exposition permanente issue des collections du Chapitre de Vyšehrad et du Musée national (bijoux d’or et d’argent, fragments de tissus et d’étoffes précieuses, objets néo-gothiques en rapport avec la rénovation de Vyšehrad, à la fin du XIXe siècle). L’exposition est ouverte pendant les horaires d’ouverture de la basilique.

Aux alentours du 14/02, un reliquaire d’une grande valeur contenant les reliques de saint Valentin est exposé. Le reste de l’année, il est stocké dans les magasins du Chapitre collégial saints Pierre et Paul de Vyšehrad.


CARILLON DE VYŠEHRAD (VYŠEHRADSKÁ ZVONKOHRA)

  • Le carillon joue toutes les heures de 11 h à 21 h
  • Il possède un répertoire de près de 50 airs choisis en tenant compte du caractère du site de Vyšehrad et de la période de l’année ecclésiastique. Le carillon se compose de 17 clochettes et de 4 grandes cloches qui sonnent indépendamment mais peuvent compléter le jeu du carillon.

Afficher les détails

Programme

Historique

Cette église collégiale et paroissiale est fondée dans la deuxième moitié du 11e siècle par le duc Vratislav II selon le modèle de l'église romaine Saint-Pierre-et-Saint-Paul, à l'époque où le duc avait commencé à édifier sa résidence à Vyšehrad pour faire opposition au Château de Prague. La légende dit que le duc Vratislav aurait lui-même porté 12 hottes de pierres dans les fondations de cet édifice. Le chapitre de Vyšehrad est alors indépendant de l’évêché de Prague et il relève directement du Pape de Rome. Cette indépendance ne prend fin qu'en 1763. L'aspect actuel du monument date du dernier remaniement réalisé en 1903, mais ses 900 années d'existence ont été marquées par de nombreuses étapes architecturales. Tout d'abord basilique romane au 11e siècle, puis d'aspect gothique supérieur avec trois vaisseaux et des chapelles latérales sous Charles IV, le monument se transforme ensuite dans le style baroque lors d'un remaniement réalisé selon un projet de Giovanna Santini sous la direction de František Maxmilián Kaňka dans les années 20 du 18e siècle alors que la reconstruction néogothique de l'architecte Josef Mocker n'est par la suite commencée qu'en 1885. Les années 1902 et 1903 sont marquées par la construction des tours de façade néogothiques selon le projet de l'architecte František Mikša et par la suppression du campanile baroque de 1678. Sur le thème du Jugement dernier, le relief du tympanon du portail principal est l'œuvre de Štěpán Zálešák (1901). L'intérieur de l'édifice est richement ornementé de peintures murales ornementales et figurales de style Art Nouveau réalisées par le couple de peintres František et Marie Urban en 1902 et 1903. Un mur du vaisseau collatéral gauche présente une peinture murale baroque sur l'aspect probable de Vyšehrad en 1420. Les fresques de l'abside sont du peintre viennois Karel Jobst, elles illustrent la vie de Saint Pierre et Saint Paul. Les vitraux ont été réalisés selon un projet de František Sequens et le superbe autel polychrome sculpté de 1884 à 1889 par Josef Hrubeš selon un projet de Josef Mocker illustre les patrons de l'église, Saint Pierre et Saint Paul, ainsi que Saint Cyrille et Saint Méthode. Dans la deuxième chapelle de gauche, l'autel des patrons de Bohême est une magnifique œuvre de style Art Nouveau du sculpteur sur bois Jan Kastner (début du 20e siècle). L'autel de la troisième chapelle de droite comprend une très rare peinture de Sainte-Marie-de-la-pluie, œuvre exceptionnelle du gothique de Bohême, qui date de la moitié du 14e siècle et qui est issue des collections de Charles IV et de Rodolphe II (offerte à l'église de Vyšehrad par Ondřej Hennevald en 1606). La légende dit qu'elle est l'œuvre de Saint Lucas lui-même et que des processions y étaient organisées en période de sécheresse pour implorer la pluie. Dans la première chapelle de droite, un tombeau roman en pierre du 12e siècle est attribué à Saint Longin, il abrite probablement les reliques de l'un des membres de la famille des Prémyslides. Au cours de recherches archéologiques, une peinture de la Sainte Vierge tenant le petit Jésus dans ses bras a été retrouvée, elle date de l'époque de Charles IV. La crypte romane d'origine a été édifiée comme l'église funéraire de son fondateur et premier roi de Bohême, Vratislav II, qui y a été le premier enterré en 1092 avant d'être suivi par d'autres membres de la famille royale. Pourtant, aucun tombeau royal contenant les reliques des souverains n'y a été retrouvé pendant les recherches archéologiques. Une plaque commémorative a été installée sur la façade de l'église, elle commémore le baptême de 14 ducs de Bohême à Regensburg en 845. De grands investissements ont été réalisés de 1988 à 1994 pour restaurer l'intérieur du bâtiment. En 2003, le Pape Jean Paul II a élevé l'église collégienne de Vyšehrad au rang de « basilica minor » papale. Le carillon de l'édifice se compose de 17 cloches auxquelles 4 grandes cloches indépendantes ont été ajoutées. Les mélodies sont différentes selon qu'il s'agit d'un jour ordinaire ou d'un jour de fête, le répertoire du carillon rassemble 50 mélodies.

 

 

 

Afficher l'historique

Sites liés