Fil d'Ariane

Palais de glaces de Petřín (Zrcadlové bludiště Petřín)

Il s’agit de l’une des attractions préférées des enfants, mais aussi des adultes. De l’extérieur, ce petit bâtiment situé tout près du belvédère de Petřín ressemble à un petit château ; cependant, une fois à l’intérieur, le visiteur découvre non pas un labyrinthe de couloirs de pierres, mais un palais des glaces. Vous errerez d’abord parmi les miroirs jusqu’à une reproduction en relief de la bataille opposant les Praguois au Suédois sur le pont Charles, en 1648, puis, dans la salle des fous-rires, les miroirs déformants vous transformeront en nains, en ogres ou en grand échalas.

  • Monuments & architecture
  • Édifices techniques
  • Culture & divertissement
  • Attractions
  • Pour enfants

Horaires d'ouverture

    • Novembre – Février
    • Toute la semaine
    • 10.00 – 18.00
    • Mars
    • Toute la semaine
    • 10.00 – 20.00
    • Avril – Septembre
    • Toute la semaine
    • 10.00 – 22.00
    • Octobre
    • Toute la semaine
    • 10.00 – 20.00

Prix de l'entrée

  • Plein tarif 90 CZK
  • Tarif réduit 70 CZK
  • Tarif familial 250 CZK

Contacts

  • Palais de glaces de Petřín (Zrcadlové bludiště Petřín)
  • Petřínské sady
  • 118 00 Praha 1- Malá Strana

Historique

Le labyrinthe a été construit selon le projet de l’architecte Wiehl comme le pavillon du Club des touristes Tchèques à l’occasion de l’Exposition jubilaire de Prague en 1891. C’était Matěj Bílek, maître-charpentier et constructeur pragois, qui l’a bâti. A l'origine, le labyrinthe se trouvait près du coin du Palais de l'industrie, deux ans plus tard, il a été transféré à Petřín. Il s’agit d’une imitation de l’ancien portail gothique de Vyšehrad, appelé Šipka, construit au 14e siècle par Charles IV et orné de neuf tourelles. Dans les pièces antérieures, il y avait originellement un panorama circulaire avec une vingtaine de regards à environ 100 diapositives stéréoscopiques alternant, représentant des sites tchèques intéressants. A part cela, il y avait aussi une exposition des activités touristiques et des publications du club et une exposition de produits touristiques des entreprises tchèques. Ensuite, il y avait un diorama. C’est un grand tableau avec le premier plan plastique qui représente la lutte des habitants de Prague avec les Suédois sur le pont Charles en 1648, plus précisément la défense de la tour du pont de la Vieille Ville par le jésuite Plachý. Le tableau occupe 80 mètres carrés et c’est l’œuvre commun des frères Adolf et Karel Liebscher, ils ont créé le tableau à l’aide de Vojtěch Bartoněk et Karel Štapfer. Karel a créé le paysage et les pièces architecturales, Adolf a fait une histoire impressionnante ; ils ont peint l’œuvre en 50 jours. Ce qui est intéressant sur la peinture, c’est de voir la rive gauche de la rivière Vltava au milieu du 17e siècle. Le pavillon avait un retentissement et c’était pourquoi le Club des touristes tchèques réalisait même des bénéfices grâce à son fonctionnement.
Après le transfert du pavillon à Petřín, l’on a installé à la place du panorama avec les diapositives dans sa partie droite un labyrinthe de miroirs qui conduit au diorama. C’était probablement le labyrinthe de miroirs à Prater à Vienne qui a servi d’inspiration. La deuxième salle était en 1911 équipée de miroirs concaves et convexes de façon variée (salle de rire). Dans le labyrinthe, il y a 31 miroirs ordinaires et 14 miroirs déformants.
Curiosité:
Sur le toit du labyrinthe, on peut trouver des girouettes avec les prénoms des artisans qui ont travaillé pendant la construction du bâtiment en 1891, ils les ont inscrits là-bas eux-mêmes.

Afficher l'historique

Information source: http://www.muzeumprahy.cz/prazske-veze