Fil d'Ariane

Clementinum (Klementinum)

Le vaste complexe de bâtiments du Clementinum, l’un des plus étendus d’Europe, fut édifié entre le milieu du XVIe siècle et le milieu du XVIIIe siècle pour les frères jésuites. La visite comprend la tour astronomique du haut de laquelle ont lieu depuis 1775 des relevés météorologiques, ainsi que la salle du Méridien et la bibliothèque baroque, décorée de fresques et abritant de précieux globes terrestres. La chapelle aux miroirs, avec ses magnifiques intérieurs et son unique jeu de miroirs, accueille régulièrement des concerts de musique classique.

  • Monuments & architecture
  • Maisons
  • Églises
  • Tours
  • Baroque
  • Culture & divertissement
  • Salles de concert
  • Panoramas
  • Mariages

Horaires d'ouverture

    • Janvier – Février
    • Toute la semaine
    • 10.00 – 16.30
    • Mars – Octobre
    • Toute la semaine
    • 10.00 – 18.00
    • Novembre – Décembre
    • Toute la semaine
    • 10.00 – 17.30

Prix de l'entrée

  • Plein tarif 300 CZK
  • Tarif réduit 200 CZK
  • Tarif familial 900 CZK

Voir sur la carte

 

EXPOSITION

  • La tour astronomique, haute de 68 m et qui offre une magnifique vue du centre de Prague, abrite une exposition d’anciens appareils de mesure et des informations sur l’histoire de la tour. Pour monter dans la tour, vous pouvez utiliser l’ascenseur jusqu’au 3ème étage, après quoi il vous faudra gravir 87 marches pour accéder à la galerie.

  • La bibliothèque baroque est ornée de magnifiques fresques sur le thème des sciences et des arts. Elle abrite un ensemble d’ouvrages de théologie en diverses langues ainsi que plusieurs globes terrestres anciens de grande valeur.

  • La Salle du méridien se trouve au 2ème étage de la tour. Cette pièce unique était autrefois utilisée pour déterminer avec précision l’instant de midi. Les murs de la salle du méridien contiennent des appareils astronomiques d’époque.

  • Dans l’antichambre de la bibliothèque, les visiteurs pourront admirer un facsimile du Codex de Vyšehrad. Ce recueil d’extraits des Évangiles contient 108 feuillets en parchemin richement enluminés, dont 26 pages représentant les Pères de l’église, la famille du Christ ou encore des scènes de l’Ancien Testament et de la vie de saint Venceslas, saint patron de la Bohême. Ces enluminures font du Codex de Vyšehrad l’un des manuscrits les plus précieux de la seconde moitié du XIe siècle en Europe.


VISITES GUIDÉES

  • Les visites commencent tous les jours à partir de 10 heures, et ont lieu toutes les demi-heures. Elles durent environ 45 minutes et sont accompagnées d’un guide.
  • Les exposés ont lieu en anglais, avec possibilité d’ajouter le tchèque si des visiteurs tchèques participent. Les informations sont également disponibles sous forme écrite en anglais, en allemand, en français, en italien, en espagnol, en portugais en hollandais, en japonais, en chinois et en russe.


La Chapelle aux miroirs et son jeu de miroirs magistralement conçu est unique en Bohême. Elle se trouve dans la quatrième cour du Clementinum, au rez-de-chaussée de l’aile qui relie la Tour astronomique et l’aile nord du collège, qui longe la rue Platnéřská. Des concerts de musique classique y ont lieu régulièrement. La chapelle peut également accueillir des cérémonies de mariage limitées à 150 personnes.

Si aucun événement n’a lieu dans la Chapelle aux miroirs, il est possible de la visiter durant la visite guidée. Cependant, cette possibilité ne peut être garantie.

ACCÈS AU SITE :
Křižovnická 190, Karlova 1 ou Mariánské náměstí 5

Afficher les détails

Contacts

  • Clementinum (Klementinum)
  • Mariánské náměstí 5
  • 110 00 Praha 1- Staré Město
  • +420733129252
  • +420222220879

Programme

Historique

Le Clementinum est le second plus grand ensemble de construction à Prague après le Château de Prague (Pražský hrad). C’est le premier collège fondé à Prague par les jésuites en 1556, invités à Prague par Ferdinand 1er pour l’aider dans ses efforts anti-réformateurs. Ils s'installent à leur arrivée dans l’ancien monastère dominicain et l'église Saint-Clément situés dans la Vieille Ville près du Pont Charles. Cette petite église a donné plus tard le nom à tout l'ensemble de bâtiments, le Clementinum. Après la défaite de la noblesse tchèque en 1620, les bâtiments se développent de façon importante, développement qui se poursuit pendant la période de la re-catholisation jusqu’à au milieu du 18ème siècle. L’ensemble des bâtiments du collège jésuite est localisé sur un vaste terrain où existaient auparavant 32 maisons, sept cours, trois églises, un monastère et plusieurs jardins. Les bâtiments du collège s’étalent autour de cinq cours et comprennent trois églises (Saint-Sauveur, Saint-Clément et la Chapelle italienne), deux tours, des écoles, un collège, une bibliothèque, un théâtre, un observatoire et sa propre imprimerie. Dès sa création, le collège jésuite entre en compétition avec l’université Charles. Après 1622, les deux écoles sont réunies sous la conduite des jésuites qui aménagent les bâtiments et fusionnent les deux bibliothèques. L’université Charles et Ferdinand est créée en 1654 et sera de nouveau scindée à la fin du 19ème siècle en une université tchèque et une allemande.

L’église Saint-Sauveur est jusque là la principale église des jésuites en Bohême. Elle est bâtie en 1578 à l'emplacement de l’église gothique Saint-Clément et sa construction se poursuit jusqu’au milieu du 17ème siècle. Le chœur et la nef transversale sont les parties les plus anciennes de l’église. La partie à trois nefs et le portail en marbre sont construits ensuite sous la conduite de Carlo Lurago, puis sont réalisés les tribunes au-dessus des nefs latérales et les stucs. Plus tard est édifiée selon le projet de Francesco Caratti la coupole décorée par des stucs de Jan Jiří Bendl. Le péristyle devant l’entrée est ornementé de stucs de Giovanni Battista Cometa et orné de statues dues à Jan Jiří Bendl : les Pères de l’Eglise, les Saints teutoniques, les Evangélistes, le Christ et la Vierge Marie. František Maxmilián Kaňka modifie en 1714 les clochers de l’église. L’église abrite un confessionnal de style de baroque primitif décoré par les statues des douze apôtres que l'on doit à Jan Jiří Bendl. Un tableau de Jan Jiří Häringest orne l’autel principal. La chapelle italienne de l’Assomption de la Vierge Marie, de forme ovale, est bâtie selon le projet de l’architecte Ottorino Mascarino dans l’angle du chœur par le bâtisseur Domenico Bossi dans les années 1590 - 1597. La chapelle a été construite pour les besoins des Italiens installés à Prague, d’où son nom. L’entrée dans la chapelle ornée de colonnes et située rue Karlova a été réalisée selon le projet de Kaňka. Cette entrée brisée sert également d'entrée dans la troisième église, l'église Saint-Clément datant des années 1711 - 1715. Cette église de style baroque est également construite selon le projet de Kaňka, simple de l’extérieur, richement ornementée à l’intérieur. Les niches abritent les statues des Pères de l’église et d'Evangélistes dues à Matyáš Braun. Les six autels latéraux, la chaire, le confessionnal et l’orgue du chœur sont également décorés de sculptures provenant de l’atelier de Matyáš Braun. Un tableau de Petr Brandl est placé sur l’un des autels. L’église possède l’un des plus beaux intérieurs de style baroque à Prague.

La partie la plus ancienne du collège, du côté de la rue Křižovnická, est édifiée par Carlo Lurago en 1653, Francesco Caratti et Giovanni Domenico Orsi ayant continué par la suite jusqu’en 1679. František Maxmilián Kaňka en achève la construction dans les années 1730. Pour agrandir l'espace réservé à la bibliothèque universitaire, l’aile à deux étages située près de la rue Křižovnická est surélevée en 1924 - 1925 par un troisième étage selon le projet de l’architecte Ladislav Machoň. Ladislav Machoň a travaillé sous la direction de Zdeněk Wirth. Toutes les opérations de construction sont effectuées avec sensibilité et réussissent à harmoniser le précieux environnement historique avec une utilisation et des équipements modernes. Sept statues d’Otto Gutfreund, symbolisant les différentes sciences, sont installées sur les lucarnes en direction de la rue Platnéřská. Jaroslav Horejc (céramique) et le peintre Jaroslav Benda participèrent également à sa décoration. 
A côté de l’église Saint-Sauveur, le portail principal mène à la 1ère cour. Ici est installée la statue l'Etudiant de Prague (Pražský student) de Josef Max datant de 1847 et réalisée pour commémorer les étudiants protégeant Prague contre les Suédois en 1847. La cour suivante est l’entrée dans l’ensemble des bâtiments de la bibliothèque actuelle.   
La « cour de la vigne », très romantique, abrite en son centre une fontaine en pierre de style baroque, vestige du premier système de conduite d’eau mis en place par les jésuites à Prague. Entre les fenêtres de l'étage supérieur sont installés six anciens cadrans solaires. Sept autres cadrans solaires sont ainsi disséminés dans l’aire du Clementinum. Le Clementinum possède donc 13 cadrans solaires.
La construction de l’aire du Clementinum s'achève en 1622. Un réfectoire d’été (la salle d’études actuelle) est aménagé dans l’aile orientale et décoré par de nombreux stucs et de grands tableaux du jésuite Kryštof Tausch. La première exposition industrielle tchèque se déroule ici en 1791. La chapelle aux miroirs et aux nombreux stucs dans lesquels sont insérées des glaces est située derrière le réfectoire. La chapelle abrite quatre tableaux de Václav Vavřinec Reiner. Elle accueille aujourd’hui des représentations musicales. La dernière cour en direction de la Place Mariánské abrite le monument dédié au directeur de l’observatoire et astronome Josef Stepling, sous la forme d'une statue de Cupidon armé de jumelles et due à Ignác Platzer. Elle a été réalisée à la demande de Marie Thérèse. Le passage dans l’aile orientale donne l’accès sur la place Mariánské, un autre passage débouche dans la Bibliothèque technique nationale. La façade de cette aile est percée d'un grand portail surmonté d'un balcon, le dessus de la fenêtre est décoré de blasons en stuc, œuvre de František Xaver Lederer. Le fronton abrite la statue de Saint-Ignace due à Matyáš Braun. La statue de Saint Jean Népomucène (Svatý Jan Nepomucký) sur la façade de l’entrée rue Karlova provient également de l’atelier de Matyáš Braun.

L'observatoire astronomique se dresse au-dessus des bâtiments du Clementinum. Son bâtisseur n’est pas clairement identifié, peut-être František Maxmilián Kaňka, Kilián Ignác Dientzenhofer ou Anselmo Lurago. La tour atteint une hauteur de 52 m et un escalier raide de 172 marches en colimaçon mène à son sommet. Une gigantesque statue en plomb d’Atlantis tenant un globe se dresse sur la coupole de la tour. L’entrée dans la tour est située à côté de l’entrée dans la Salle des miroirs. L’histoire de la tour est étroitement liée à celle de l'enseignement universitaire dans lequel les mathématiques et l’astronomie jouaient un rôle important. Les ouvrages imprimés ou manuscrits d’astronomes universitaires et conservés dans la bibliothèque du Clementinum prouvent le haut niveau atteint à l’époque par ces disciplines. Des observations et les mesures astronomiques et climatiques commencent ici autour des années 1750 et la tour est alors équipée d'instruments d'astronomie. Le directeur de l’observatoire Josef Stepling et le mécanicien Jan Klein ont grandement participé au développement de l’astronomie. Antonín Strnad a commencé en 1775 l'enregistrement systématique des mesures météorologiques et climatiques, enregistrement qui se poursuit encore aujourd'hui. Les mesures ont certes commencé plus tôt à Berlin, mais elles ont été interrompues pendant de nombreuses années et c’est pourquoi le Clementinum détient le record mondial. Depuis 1842, l'heure de midi est annoncée depuis le Clementinum par un mouvement de drapeau, accompagné dans les années 1891 et de 1926 à 1928 par une salve de canon tirée depuis Hradčany. Après 1928, les observations astronomiques ont été réalisées à partir d'un nouvel observatoire situé à Ondřejov. Le service d’annonce de l'heure est resté dans cette tour jusqu’à l’occupation et, depuis 1926, le Clementinum émet le signal radio des émissions de Radiožurnál.

Dans le cadre du projet Prague 2000, ville européenne de la culture, les locaux de l'Observatoire astronomique ainsi que de la Salle de la bibliothèque de style baroque ont été reconstruits et rendus accessibles au public. La bibliothèque de style baroque est la plus belle salle du Clementinum. Elle est construite en 1722 par Kilián Ignác Dientzenhofer et est décorée de fresques dont les sujets sont les sciences et les arts. La peinture en trompe-œil de la coupole symbolise la cathédrale de la sagesse. Josef Hiebel est l’auteur de ces fresques. Les médaillons de jésuites célèbres ornent les murs de côté, le devant de la bibliothèque est ornée par un tableau représentant Joseph II, qui a enrichi la bibliothèque du Clementinum des livres confisqués dans les bibliothèques monastiques abolies. Une galerie et un balcon avec balustrades en fer forgé courent le long des murs autour de la salle. D’anciens luminaires décorent le milieu de la salle. Selon la légende, les jésuites avaient à leur arrivée à Prague un seul livre mais ils possédaient 20 000 volumes quand ils ont terminé la construction de la bibliothèque. Suite à la disparition du collège jésuite en 1773, le séminaire archiépiscopal et une partie de l’université de Prague et sa bibliothèque impériale sont installés dans ces locaux. Dès 1777, le public avait accès à la bibliothèque en tant que bibliothèque publique et universitaire C. k. (impériale et royale). Les collections de la bibliothèque ont grandi très vite. A partir de 1782, tous les imprimeurs de Prague devaient donner à la bibliothèque un exemplaire de leurs livres, cette obligation s’est étendue après 25 ans sur tout le territoire de la Bohême.
La bibliothèque existe aujourd’hui sous le nom de Bibliothèque nationale et possède plus de 6 millions de livres. Elle détient le Code de Vyšehrad (Vyšehradský kodex), le livre le plus ancien, le livre Chronique de Dalimil (Dalimilova kronika) en édition de poche mais aussi de nombreux autres livres précieux dans les domaines de la doctrine, hermétisme, numérologie, etc. 
De style baroque, la Salle du méridien, où étaient faits les mesures et les calculs, est située au-dessus de la bibliothèque. La salle abrite des appareils d'astronomie et une corde représentant le méridien de Prague et placée de manière plus précise que celle de la Place de la Vieille Ville. 65 marches en bois mènent de la Salle du méridien vers la galerie de l'observatoire. La Salle Mozart ornée de peintures de style Rococo, la Salle des mathématiques, la Salle des manuscrits et une grande salle au plafond en stuc dans laquelle est placé aujourd’hui le catalogue de feuilles sont les autres salles remarquables. Mais nous pouvons également citer la Salle de musique et sa voûte figurative en stuc et les allégories des quatre facultés et une chapelle de Saint-Jean Népomucène et son autel de style Rococo. Ces salles ne sont généralement pas accessibles au public.
Le Clementinum est un monument national culturel.

 

 

 

Afficher l'historique

Sites liés